saucisson


saucisson

saucisson [ sosisɔ̃ ] n. m.
• 1546; it. salsiccione, augment. de salsiccia saucisse
1Vx Grosse saucisse.
Mod. Préparation de viandes (porc, bœuf) hachées, assaisonnées, cuites ou séchées et présentées dans un boyau, destinée à être mangée telle quelle. fam. sauciflard. Saucisson sec. Saucisson de Lyon ( rosette) , d'Espagne ( chorizo) , de Suisse ( boutefas) , d'Italie ( salami) . Couper un saucisson en tranches. Variétés de saucisson. cervelas, jésus. « Des olives, des tranches de saucisson [...] et autres hors-d'œuvre » (Gautier). Sandwich au saucisson. Saucisson chaud. Saucisson en brioche. Saucisson à l'ail.
Loc. Être ficelé comme un saucisson, attaché très serré, entouré de très nombreux liens.
2(1623) Rouleau de toile rempli de poudre. boudin. Mettre le feu à une mine à l'aide d'un saucisson.
3Pain de forme cylindrique (moins plat que les autres).

saucisson nom masculin (italien salsiccione) Produit de charcuterie à base de chair hachée assaisonnée et présentée à la vente sous boyau. (On distingue les saucissons cuits et les saucissons secs, qui subissent une maturation et une dessiccation.)

saucisson
n. m. Grosse saucisse, crue (séchée ou fumée) ou cuite, fortement assaisonnée, qui se mange froide. Des rondelles de saucisson.

⇒SAUCISSON, subst. masc.
A. — ART CULIN. Préparation de charcuterie à base de viande de porc, de bœuf ou de cheval et de gras de porc hachés plus ou moins fin, assaisonnée et épicée, contenue dans un boyau fermé aux deux bouts et souvent ficelé, puis séchée et qui se consomme crue ou cuite. Il servit du boudin froid, des ronds de saucisson, un morceau de petit salé, des cornichons et de la graisse d'oie (ZOLA, Ventre Paris, 1873, p. 783). À la sortie, Dubreuilh irait manger du saucisson en buvant du beaujolais: ça serait un bistrot quelconque, personne n'aurait grand-chose à dire aux autres, mais ils se sentiraient bien (BEAUVOIR, Mandarins, 1954, p. 571).
SYNT. Saucisson d'Arles, de Lyon, truffé et aux pistaches; saucisson de ménage, de montagne; saucisson à l'ail; saucisson cru, cuit, sec; rondelle, tranche, peau, pelure de saucisson.
P. compar. Tiens! La grosse vache est levée! criait la belle Normande. Elle se ficelle comme ses saucissons, cette femme-là... Ah! bien! Elle a remis son col de samedi, et elle porte encore sa robe de popeline! (ZOLA, Ventre Paris, 1873, p. 741). Quelques minutes plus tard arrivait dans un camion Leclerc, ficelé comme un saucisson, entre quatre miliciens, baïonnette au canon (MALRAUX, Espoir, 1937, p. 671).
B. — P. anal.
1. TECHNOL., vx
a) Fascine confectionnée de branchages liés entre eux, utilisée pour la construction de retranchements, d'épaulements de batterie ou pour effectuer un fascinage. Les fascinages, dont les éléments sont les piquets, les fascines, les clayons, le tunage, les saucissons, les claies, les roseaux et la paille (BOURDE, Trav. publ., 1929, p. 333).
b) Rouleau de cuir ou de toile rempli de poudre servant à mettre le feu à une mine. Tout était terminé, les saucissons de dynamite étaient en place, et la mèche fut allumée (VERNE, 500 millions, 1879, p. 220).
2. Pain de forme cylindrique. (Dict. XXe s.).
3. Fam. [Désigne de façon péj. un animal (le plus souvent un chien) gros et court, bas sur pattes] Saucisson (à pattes) (REY-CHANTR. Expr. 1979).
[À propos d'une pers.] Il y a chez lui quelque chose d'un poupard fabriqué en lard rance, c'est un peu de l'humanité de charcuterie, et Léonide Leblanc, je crois, l'a joliment baptisé: « saucisson à pattes » (GONCOURT, Journal, 1885, p. 474). Je suis un vieux communiste, moi, et pas une gueule à galons ni un saucisson à ficelles (MALRAUX, Espoir, 1937, p. 671).
C. — Péjoratif
1. Populaire
a) Morceau de musique, chanson, généralement de valeur médiocre, que l'on entend sans arrêt (d'apr. Radio 1972).
b) Imbécile. Synon. saucisse (v. ce mot C). Sacrée andouille, et c'est ça qu'tu nommes la rue d'la Gaîté!... Saucisson à pattes!... Dire que c't électeur! (BENJAMIN, Gaspard, 1915, p. 134). I's'laissait tomber assis. I' prenait un air con. I' faisait l'saucisson. I' d'venait comme un paquet de linge sale (BARBUSSE, Feu, 1916, p. 126). Il m'avait foutu la caille ce grand saucisson, avec son histoire de campagne (CÉLINE, Mort à crédit, 1936, p. 378).
2. Arg. Femme grasse et de mœurs dissolues. Synon. boudin. Sadi de Gorter me dit un jour qu'il voulait m'emmener chez un de ses amis, un aristocrate lithuanien qui écrivait en français. Ce soir-là, j'avais rendez-vous avec un saucisson quelconque et je lui répondis: « Qu'est-ce que j'ai à en foutre, de ton lithuanien! » (A. PARAZ, Le Gala des vaches, 1948, p. 86 ds CELLARD-REY 1980).
REM. 1. Sauciflard, subst. masc., fam., synon. de saucisson. Je m'enveloppe dans le mouchoir deux tartares sous cellophane ou une paire de sauciflards, je me les fourre dans la culotte et je remonte, un peu réconfortée, rentrant le ventre sous mon cataplasme de viande (A. SARRAZIN, La Traversière, 1966, p. 104 ). 2. Saucissot, subst. masc., rare, synon. de saucisson. Les chasseurs (...) tirent de leurs carniers un bon morceau de bœuf en daube, des oignons crus, un saucissot, quelques anchois, et commencent un déjeuner interminable (A. DAUDET, Tartarin de T., 1872, p. 6). 3. Saucissonnier, -ière, adj., hapax. Gertrude [une chienne] courte, saucissonnière parce que trop nourrie (COLETTE, Fanal, 1949, p. 210).
Prononc. et Orth.:[]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1552 Saulcisson « sorte de grosse saucisse » (RABELAIS, Quart Livre, chap. 36, éd. R. Marichal, p. 162); 2. 1623 p. métaph. « sorte de fusée » (Ch. SOREL, Francion, éd. Colombey, 1877, p. 435). Empr. à l'ital. salsiccione, att. au sens 1 dep. la 2e moit. du XIVe s. (SACCHETTI ds TOMM.-BELL.), dér. augm. de salsiccia (saucisse). Fréq. abs. littér.:167.
DÉR. Saucissonné, -ée, adj. Serré, ficelé comme un saucisson; en partic., serré, ficelé dans des vêtements trop étroits. Je me suis réveillé comme je m'étais couché, saucissonné dans ma couverture (DORGELÈS, Croix de bois, 1919, p. 61). Les blessés dont le bras était plâtré marchaient, leur bras saucissonné de linge tenu loin du corps par l'attelle, comme des violonistes, violon au cou (MALRAUX, Espoir, 1937, p. 514). []. 1re attest. 1881 « ficelé comme un saucisson » (VALLÈS, J. Vingtras, Bachel., p. 296); de saucisson, suff. .
BBG. — HOPE 1971, p. 221. — HOTIER Cirque 1973 [1972], p. 126.

saucisson [sosisɔ̃] n. m.
ÉTYM. 1546; ital. salsiccione, augmentatif de salsiccia, lat. pop. salsicia. → Saucisse.
1 Vx. « Saucisse grosse comme le bras, faite de viande le plus souvent crue, et hachée avec des épices, qui la rendent de haut goût » (Furetière, 1690).
2 Mod. Préparation de viandes de porc, de bœuf… hachées plus ou moins fin, assaisonnées, cuites ou séchées et présentées dans un boyau (peau de saucisson), et que l'on mange coupée en tranches. Charcuterie; fam. sauciflard, sifflard. || Le saucisson est le plus souvent destiné à être mangé froid (→ Quignon, cit.). || Saucisson cuit; cru (viande séchée). || Saucisson d'Arles, de Bologne. || Saucisson de ménage. || Saucisson sec; saucisson à l'ail. || Saucisson de Lyon, d'Italie ( Salami). || Saucisson de montagne. || Variétés de saucissons Cervelas, jésus, salami; rosette (de Lyon). || Sandwich au saucisson. || Manger du saucisson en hors-d'œuvre, dans un pique-nique ( Saucissonner). || Une odeur de saucisson.Saucisson chaud, servi avec des pommes de terre, comme plat principal. || Saucisson en brioche.Rond, tranche de saucisson (→ Hors-d'œuvre, cit. 5; rémoulade, cit.).REM. Employé sans qualification, le mot désigne en général le saucisson sec, consommé froid.
1 (…) ils ne savent pas que le saucisson d'Arles se fait avec de la viande de mulet (…)
Nerval, Voyage en Orient, Druses et Maronites, IV, III.
2 (…) les saucissons, pareils à des échines de chantre, dans leurs chapes d'argent (…) tout en haut, tombant d'une barre à dents de loup, des colliers de saucisses, de saucissons, de cervelas pendaient (…) tandis que, derrière, des lambeaux de crépine mettaient leur dentelle (…)
Zola, le Ventre de Paris, I, t. I, p. 56.
Fig. Être ficelé comme un saucisson, mal habillé. Saucissonné.
3 (1678). Vx. Fascinage fait de branchages liés en cylindres.(1736; saucisse, 1593). Rouleau de toile rempli de poudre, utilisé pour la mise à feu des charges explosives. || Disposer un saucisson dans un fourneau de mine.
Pain de forme cylindrique (moins plat que les autres).
4 Pop. et vx. Saucisson à pattes : homme boulot, aux jambes courtes (Daudet in Wartburg); cheval (Dauzat, Argot de la guerre); chien bas sur pattes.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • saucisson — Saucisson. s. m. Sorte de saucisse, qui est fort grosse, & de fort haut goust. Saucisson de Boulogne. une tranche de saucisson. On appelle aussi en termes de feu d artifice, Saucisson, Une sorte de grosse fusée …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Saucisson — Sau cis son , Saucisse Sau cisse , n. [F., fr. saucisse sausage. See {Sausage}.] 1. (Mining or Gun.) A long and slender pipe or bag, made of cloth well pitched, or of leather, filled with powder, and used to communicate fire to mines, caissons,… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • saucisson — [sō sē sōn′] n. pl. saucissons [sō sēsōn′] 〚Fr < saucisse + aug. suffix on〛 a large, cured French sausage of ground pork flavored with garlic * * * …   Universalium

  • saucisson — [sō sē sōn′] n. pl. saucissons [sō sēsōn′] [Fr < saucisse + aug. suffix on] a large, cured French sausage of ground pork flavored with garlic …   English World dictionary

  • Saucisson — Le saucisson est un produit d’alimentation. Il s’agit d’une charcuterie crue, naturellement ou industriellement fermentée et séchée, dont les propriétés sensorielles (goût, odeur, arôme, couleur et texture) découlent directement des activités… …   Wikipédia en Français

  • saucisson — (sô si son) s. m. 1°   Sorte de grosse saucisse de très haut goût. Saucisson de Bologne, de Lyon. Saucisson cru. Saucisson cuit. •   D un saucisson à l ail faisons provision, BARON École des pères, IV, 3. •   Comptez, monsieur, que, tant que je… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • SAUCISSON — s. m. Sorte de saucisse qui est fort grosse et de très haut goût. Saucisson de Bologne, de Lyon. Une tranche de saucisson. Saucisson à l ail. Saucisson cru. Saucisson cuit.   Il se dit, par analogie, en termes d Artificier, d Une sorte de grosse… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • SAUCISSON — n. m. Sorte de grosse saucisse d’un goût relevé. Saucisson de Lyon, d’Arles. Une tranche, un rond de saucisson. Saucisson à l’ail. Saucisson cru. Saucisson cuit. En termes de Guerre, il se dit de Fascines qu’on emploie pour revêtir les talus… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Saucisson — In early military engineering, a saucisson (French for a large, dry filled sausage) was a primitive type of fuse, consisting of a long tube or hose of cloth or leather, typically about an inch and half in diameter (37 mm), damp proofed with pitch …   Wikipedia

  • saucisson — ● n. m. ►SECU Méthode de délinquance en col blanc qui consiste à détourner de très petites sommes d argent (centimes), sur de très nombreuses transactions. On découpe la somme, en tranches, tout comme un vrai saucisson. Le salami est exactement… …   Dictionnaire d'informatique francophone